3 min

Construire bio-écologique en 7 (bons) points

Même si entre les idéalistes et les réalistes, le concept de maison bio-écologique reste sujet à interprétation, d'une manière générale ils s'accordent sur une philosophie de construction soucieuse de son interaction avec notre écosystème. Pour résumer, la maison doit être respectueuse des ressources, de l'environnement, de la santé et de l'avenir. Voici les 7 points à respecter pour bien construire bio-écologique.

  1. Matériaux locaux et inépuisables
    Utiliser de manière raisonnée du bois ou de la pierre de votre région permet d'éviter l'épuisement des ressources naturelles et de limiter fortement l'empreinte écologique de la transformation et du transport. Pour les peintures, il existe désormais des solutions naturelles performantes à base d'huiles végétales ou minérales. Pour l'intérieur, la liste des matériaux naturels offre de très nombreuses possibilités : coton, laine, latex naturel, lin, chanvre, paille… et les finitions extérieures ne sont pas en reste avec l'argile ou la chaux. Quant à l'isolation, les matériaux naturels comme le chanvre, la laine, le bois, le liège ou le papier journal ont fait leurs preuves.
     
  2. En ville ou dans un village
    La construction écologique prend en compte toute la vie de votre maison, pas juste sa construction. Choisir votre terrain à bâtir en ville ou dans un village existant a un grand impact positif. Vous allez gagner du temps, de la proximité avec les commerces et les écoles, du chauffage si vous construisez mitoyen. C'est autant de pollution en moins et d'économies en plus. Et à long terme !
     
  3. Recycler : une bonne idée qui en donne plein
    D'anciennes portes récupérées, de vieilles poutres, des pierres, des carrelages ou encore une cheminée issus d'une démolition… chaque chose que vous réutilisez va réduire l'énergie qui aurait été consommée pour fabriquer de nouveaux produits. De plus, souvent cela stimule la créativité et apporte de l'âme à un projet. Une démarche que vous pouvez poursuivre avec l'ameublement et la décoration.
     
  4. Du durable qui dure
    Envisagez chaque poste de la construction en prenant en compte l'aspect durable des matériaux et techniques, mais aussi de leur résistance et fiabilité dans le temps. Investir dans du solide évitera des interventions coûteuses (économiquement comme écologiquement) pendant de nombreuses années.
     
  5. Bien orienter : une question de bons sens
    Si cela paraît évident, ce n'est pas toujours aussi simple en réalité. L'implantation de votre terrain doit pouvoir vous permettre d'orienter les pièces de vie au sud, sud-ouest pour profiter de la lumière et la chaleur du soleil à la mi-saison. Pour les pièces qui nécessitent moins ou pas de chauffage comme le garage, un débarras, une chambre... mettez-les au nord. Elles serviront d'isolant entre le froid et les pièces de vie. Enfin, pensez aux matériaux qui emmagasinent la chaleur du soleil et la rendent ensuite : les carrelages massifs, les briques, certains supports foncés…
     
  6. Isoler, ventiler, économiser
    Avec 10 cm dans les sols, 15 dans les murs et 20 dans le toit, vous serez dans les conditions d'une habitation basse énergie. Ce qui réduira fortement votre empreinte écologique et votre consommation d'énergie. Les économies cumulées sur une vie sont énormes. Et cela dès la construction, car la plupart du temps, une telle isolation permet de se passer de chauffage central. Prévoyez également des systèmes pour économiser l'eau et pour récupérer et utiliser l'eau de pluie. Et n'oubliez pas la ventilation. Une maison bien étanche a besoin d'être bien ventilée pour dépenser moins d'énergie et pour la santé des occupants.
     
  7. Il y a label et label
    C'est un point essentiel. Il y a une multitude des labels qui mettent en avant l'aspect bio, écologique ou recyclable des matériaux. C'est une bonne chose, mais pas toujours suffisant pour ceux qui veulent vraiment construire bio-écologique. Ici aussi, il est important d'avoir une vision critique plus globale. Veillez à ce que vos choix répondent à un ensemble de critères : respect des ressources naturelles, production respectueuse, recyclabilité, toxicité, production de déchets, énergie de fabrication… autant de questions auxquelles les architectes et professionnels sensibles à cette approche de construction pourront vous apporter les réponses.