Dressing : un rêve sur mesure

Importé des États-Unis où il fait souvent la taille d'un studio d'étudiant chez nous, le dressing est désormais devenu une pièce incontournable de nos intérieurs. Pièce dédiée ou fabriquée, il est généralement attenant à la salle de bains principale ou à une chambre. Comment le penser et l'aménager pour qu'il ressemble au modèle de nos rêves ? Pour vous, nous avons fait le tour des questions !

Question # 1 : quoi et en quelle quantité ?

Première étape, évaluer la quantité de vêtements que vous avez actuellement et aussi par sorte : nombre de chemises, chaussures, chaussettes, sous-vêtements, accessoires… Un collectionneur de baskets n'aura pas les mêmes besoins d'aménagements qu'une fan de T-shirts et chemisiers. Comme un dressing personnel ou pour deux ne se conçoit pas de la même manière. Bref, sur mesure signifie que votre dressing doit s'adapter à votre garde-robe autant qu'aux murs dans lesquels vous allez l'installer.

Question # 2 : quels aménagements ?

La règle est : un rangement, une fonction. Selon l'espace disponible et vos vêtements, vous opterez pour une penderie fixe ou rabattable, des porte-chaussures, des casiers à chemises et t-shirt individuels ou pas, un porte-cravates, des tiroirs avec organiseurs intégrés… Le but est d'éviter les volumes fourre-tout afin que chaque chose soit naturellement rangée et accessible d'un coup d'œil.

Question # 3 : quelles dimensions et quelle forme ?

On ne parle pas d'un simple mur de placards parfois abusivement appelé placard-dressing, mais d'une vraie pièce dédiée. Dans ce cas, un minimum de 3 m2 est indispensable. Idéalement, c'est à partir de 4m2 qu'on arrive à combiner rangements et circulation aisée. La forme classique est le U, mais il est possible d'imaginer un dressing en L ou en I puisqu'il est réalisé sur mesure. Cela permet d'exploiter des espaces dans lesquels les meubles standards ne s'intègrent pas, comme une sous-pente, une fin de couloir ou une mansarde.

Les dimensions idéales sont :

  • Profondeur : 50 cm sans portes et 60 avec (45 cm peuvent suffire pour des vêtements pliés).
  • Hauteur pour les vestes et pantalons : entre 110 et 120 cm.
  • Hauteur pour les manteaux et robes : minimum 160 cm.
  • Hauteur et largeur des cases et étagères : 30 cm de large et de haut.

 

Ce sont les dimensions de base les plus fréquentes. En fonction de vos préférences et besoins, elles seront adaptées.

Question # 4 : quel aspect et quels matériaux ?

Dans les offres premiers prix, vous trouverez du mélaminé. Le choix des couleurs est très large et cela constitue déjà une bonne solution qualitative. Ensuite, vous pouvez vous tourner vers des panneaux plaqués en bois plus ou moins noble et donc plus ou moins cher avec des finitions pour tous les goûts. Côté portes, cela commence aussi avec du mélaminé pour finir avec des revêtements en cuir, des miroirs, du verre simple, dépoli ou même gravé à vos initiales. Les fabricants et spécialistes ne manquent pas d'imagination et de solutions.

Question # 5 : quel budget et quels travaux ?

Comme votre dressing, le prix va être sur mesure en fonction des matériaux, des options, des équipements, des finitions, de la taille, du travail de montage et des éléments de base (pièce existante, à créer, hauteur de plafond, présence d'arrivées électriques ou non…).

Un dressing digne de ce nom, sur mesure et fabriqué par une entreprise compétente avec des matériaux de qualité tourne pour une pièce de 4 à 5 m2 entre 3500 à 4500 euros. Le mieux étant quand même d'en consulter au moins deux pour comparer les devis et les solutions proposées. De l'artisan-menuisier à la grande enseigne spécialisée, vous trouverez certainement celui qui fera de votre rêve de dressing, une réalité. Pour réduire la facture, vous pouvez envisager de le faire vous -même. Mais, entre les finitions au millimètre, les éclairages encastrés et de nombreuses petites astuces techniques, il vous faudra des outils de précision et un talent de bricoleur averti.